Back

« Depuis l'installation d'InVent, la production de lait a augmenté de 0,5 litre par traite et par vache. »

24.02.22

JAMES LYWOOD – Battlehurst Farm, West Sussex

Type de salle de traite :Salle de traite en épi
Nombre de postes de traite :18
Taille du troupeau :200
Date d’installation :Septembre 2020. InVent installé en décembre 2020.

Chaque traite durait 3,5h. Donc, rajouter plus de vaches, aurait rallongé la traite, chaque traite aurait pris au moins 4h.

J’étais sûr que le système ADF serait le moyen de traire plus de vaches dans la même salle de traite, avec le même nombre d’employés, sans rallonger le temps de traite. Et je n’ai pas été déçu.

Les vaches sont traites deux fois par jour par une seule personne. Nous sommes ravis des performances du rinçage automatique du faisceau et du trempage automatique des trayons, principalement car ça nous a permis de réduire de 20 minutes le temps de traite.

Il a répondu à nos attentes et nous savons que nous ne faisons aucun compromis sur l’hygiène des mamelles ou sur notre routine de traite. Automatiser une partie de la traite apporte plus d’uniformité et garanti que rien n’est oublié.

Je n’aime pas quand les choses sont compliquées. Nous pulvérisons d’abord et nettoyons les trayons une seule fois. Et nous tirons les premiers jets seulement des vaches susceptibles d’avoir une teneur élevée en cellules ou des mammites, nous connaissons bien nos vaches. Pour la majorité des trayeurs, il suffit de pulvériser le produit, nettoyer les trayons et fixer les faisceaux. Et le système ADF s’occupe du reste une fois la traite terminée.

Grâce à lui, nous avons l’esprit tranquille. Nous savons que tous les trayons ont été trempés correctement et que tous les faisceaux sont soigneusement nettoyés entre chaque vache. Et, c’est un gain de temps. Alors que nous commençons à ajouter d’autres vaches, nous pourrons traire ce plus grand troupeau en ne dépassant pas les trois heures dans la salle de traite. Cela signifie aussi que l’intervalle entre les deux traites quotidiennes restera le même.

Nous avons pu commencer la traite un peu plus tard le matin, à 4h30. Et la traite de l’après-midi commence à 15h.

La routine de traite et les conditions de travail sont aussi importantes pour le personnel que pour le troupeau.

Tous nos employés travaillent cinq jours par semaine et traient les vaches 10 jours sur 14.

Le taux cellulaire moyen du troupeau a toujours été plutôt bon, mais elle a diminué de 15 000 cellules/ml depuis l’installation d’ADF et d’InVent,113 000 cellules/ml pour le troupeau actuellement.

Avant l’installation du système ADF, 7 % des vaches avaient besoin d’un traitement antibiotique contre les mammites. Ce chiffre est descendu à tout juste 4 % en 12 mois.

Nous voyons d’autres cas dans le troupeau mais il se soignent spontanément avec un traitement à base d’anti-inflammatoire non stéroïdien et un peu de soins affectueux, je me suis laissé convaincre facilement pour l’installation d’InVent, au vu des résultats que nous avons pu observer avec l’ADF. Une fois que j’ai compris les avantages supplémentaires de cette technologie, qui vont bien au-delà d’une traite plus rapide et plus douce, c’était tout vu.

INVENT OFFRE ENCORE PLUS D’AMÉLIORATIONS

Depuis l’installation de l’InVent, la production de lait a augmenté de 0,5 litre par traite et par vache. Ça fait un litre par jour et, potentiellement, 300 litres en plus par vache pour les vaches qui viennent de vêler. Le troupeau produit actuellement environ 11 300 L de lait avec 4,6 % de matière grasse et 3,5 % de protéines.

En plus des 20 minutes gagnées grâce au système de trempage et de désinfection automatiques, InVent a permis de réduire de 10 minutes supplémentaires le temps de traite, faisant passer de 40 minutes à 1h le temps gagné dans la salle de traite chaque jour. Sur une année, ça fait beaucoup de temps gagné.

Nous savons aussi que nos vaches sont traites complètement et plus délicatement, ça peut permettre d’améliorer l’état des trayons et la santé des pis. Le stress est réduit au minimum, pour les vaches, mais aussi, au bout du compte, pour les travailleurs.

Les coups de patte, l’agitation, les déjections, tout est réduit. Et ces vaches plus calmes retournent ensuite dans la stabulation s pour boire, manger et s’allonger. Il y a certainement d’autres avantages cachés en matière de santé, de fertilité, de productivité et d’efficacité.

Au final, les vaches devraient aussi avoir plus de lactations dans le troupeau. Seul l’avenir nous le dira, mais je suis ravi de découvrir plus d’avantages au fur et à mesure.

Share story